Castor_fond_jauneProfil

Parcours_2D





Distance : 18 Km

Dénivelé : 724 m





Parcours_3D

Pour voir en 3D sur la carte IGN le parcours de la rando, lancer la vidéo ci-dessus

Pour voir en 3D sur Google Earth le parcours de la rando, cliquer sur ce lien :

Parcours_Google_Earth

Pour voir le didacticiel et installer Google Earth, cliquer sur ce lien :

Téléchargement Google Earth

Le fichier GPX provenant du GARMIN Etrex Vista HCx : Trace GPS

Le programme

  • Rendez-vous à 8h15 au parking du Parcours Vita de Masevaux (au rond point de la gendarmerie et du collège prendre la route qui mène au Schimmel, le parking se trouve dans le virage)
  • Départ de la marche à 8h30 vers le verger du Grambaechle, le Sudel, le refuge du Neuberg et le Baerenkopf où nous ferons la pause déjeuner. En cas de mauvais temps, nous pourrons rejoindre la ferme auberge de la Fennematt ou celle du Lochberg
  • Retour à Masevaux par le Lachtelweiher et la ferme auberge du Bruckenwald

DSCN2742IMG_2854DSCN2832
   Au départ de Masevaux       Petite pause au Sudel      et au refuge du neuberg
IMG_2866IMG_2867DSCN2833
Premiers rayons de soleil                                          A la source de la Doller
DSCN2788DSCN2784DSCN2836
                                                 A la Fennematt pour la pause déjeuner

DSCN2837DSCN2793DSCN2794

                                                                   Le Lachtelweiher

IMG_2880DSCN2839IMG_2883

                                           On était là haut

DSCN2840DSCN2841DSCN2804

                                              Vue sur Masevaux          F.A. du Bruckenwald

DSCN2842IMG_2892IMG_2893IMG_2889

              Petite pause technique

DSCN2809IMG_2896

             Au verger et chalet du Grambaechle

Le compte-rendu

C'est les vacances !!
Zzz je scie du bois ... Non, je crois que j'ai fait beaucoup de siestes !!! C'est pour cela que j'ai pris du retard pour le compte rendu.
Br br, bien frisquet et bien humide ce matin du 19 juillet ! Mais nous sommes tout de même 15 (les meilleurs ???) courageux.
Départ direction le verger du Grambaechle. Dans le peloton de tête, certains ont les fourmis dans les jambes et avancent assez vite.
La pause café casse-croûte était prévue au Sudel, mais l'humidité persistante nous a fait arrêter au refuge du Neuberg
On ne s'éternise pas et nous voilà à nouveau en train de monter plus haut. A pied on se sent bien, mais certains font des randos à vélo, ils sont très sympas, car ils ont fait demi-tour pour nous rapporter un objet perdu. Un grand coup de chapeau à eux.
Chapeau, voilà le mot. V'là qu'il pleut ! Il faut mettre son chapeau et sa capuche, ce qui ne nous arrête pas dans notre ballade.
Nous dépassons par le haut le Lochberg et faisons une petite halte à la source de la Doller avant d'arriver à la Fennematt, où discussions et rires étaient très animés !! En effet, nous nous sommes installés à deux tables, l'une semble-t-il où la haute société, c'est-à-dire la crème de la société s'est retrouvée (nous l'avons nommée la crème des crèmes) et l'autre où la « populace » s'est installée... Bon moment d'échange et de bon humour !
Un rayon de soleil traversant la fenêtre et c'était le départ de l'après-midi. Soleil qui s'est fait de plus en plus présent pour chauffer agréablement l'atmosphère.
Les « fourmis » dans les jambes (les mêmes qu'avant) ont à nouveau pris de l'avance.
Lors de notre arrivée à la ferme du Bruckenwald, ils sirotaient déjà tranquillement une bière. Quelques uns en profitèrent pour remplir leur sac de fromage.
Retour en douceur sur Masevaux, où après un dernier petit verre, nous sommes rentrés heureux de la journée passée ensemble.
Gilbert

Quelques infos culturelles

Parcours Vita :
Du nom d’une assurance suisse, ce parcours de santé, à l’époque l’un des premiers de France a été inauguré le 23 juin 1974. Ce parcours a été conçu à l’initiative de Raymond Mattauer (principal du collège à ce moment), il est le fruit d’une collaboration entre les élèves du CES, la municipalité de Masevaux, le Club Vosgien, les bucherons et l’ONF. D’une longueur de 2.5 km et jalonné de 20 agrès, entièrement en forêt, le parcours est accessible à tout le monde sportif aguerri ou non. Il est entretenu et rénové par les bucherons, l’ONF et la Ville de Masevaux.

Verger du Grambaechle :
Le mot Grambaechle se dit d’un ruisseau tordu. En dialecte suisse gram ou Kram a le sens de sinueux.
Le verger conservatoire a été créé par la ville de Masevaux, dans un vallon exposé au sud. Une quantité importante d’arbres fruitiers de variétés anciennes est regroupée en ce lieu. On y retrouve toute la vielle pomologie d’Alsace. Cette parcelle, où l’on trouvait déjà quelques arbres fruitiers, a été achetée par la Ville en septembre 1992. Les premiers pommiers ont été plantés, par les élus, le 05 décembre 1992. La création de ce verger a plusieurs objectifs : pédagogique (scolaire, grand public), arboricole (sauvegarde des variétés locales) et paysager.

Sudel :
Ce nom provient de la racine « sud », « sieden » : chaucher et désigne un endroit, une montagne bien exposé au soleil.
Ce sommet, au sud de Masevaux, est situé à cheval sur l’ancienne frontière (1870 – 1914) entre l’Alsace occupée et la France. En mai 1911, les Allemand y construisent un mirador de 45 mètres et par temps clair peuvent observer les mouvements jusqu’à Belfort. Par une nuit pluvieuse d’octobre 1913, un groupe de bucherons a scié les six piliers de l’observatoire et celui-ci s’est effondré.  Il a été reconstruit en avril 1914, mais plus petit.

Doller :
Provient sans doute du nom celte : « die Oller » :l’eau qui coule  Cette rivière, la Doller, prend sa source à la Fennematt, à une altitude de 920 mètres et apporte une eau de très bonne qualité à 1/3 de la population du Haut Rhin. La source et son captage ont été restaurés en 1995. Un coq de bruyère en forme de « D » orne la source depuis cette restauration.

Fennematt :
Ce nom, composé de deux termes est un pléonasme : Fenn, mot d’origine nordique désigne la prairie humide, le marécage ;  Matt ou Matten signifient, en alémanique : la prairie de fauche. Ce vaste pâturage, cité dès le 16è siècle (1585), est à cheval sur deux bans communaux : Sewen et Dolleren. L’actuelle Ferme Auberge, située sur le ban de Dolleren, avait, dans le temps, une petite sœur construite sur le ban de Sewen. L’existence de cette dernière, a peu à peu sombré dans l’oubli.

Lac du Lachtelweiher :
Un glissement de terrain aurait formé une première digue, rehaussée et renforcée par l’homme.
Ce lac a une particularité : des nénuphars flottent à la surface (seul lac Vosgien ?).

Bruckenwald :
Forêts où l’on cherchait le bois destiné aux charpentes et principalement aux ponts.
La Ferme Auberge est exploitée depuis plusieurs générations par la même famille. Une des rare ferme plus facilement accessible à pied qu’en voiture.