Castor_fond_jauneProfil

Trajet





Distance : 15,6 Km

Dénivelé : 425 m





Le programme

  • Départ en voiture à 8h de Soppe le haut devant le Foyer vers le parking de l'église à WINKEL
  • Départ de la marche à 9h vers la source de l'Ill, le sentier des Marocains, l'allée des Hêtres et le col du Neuneich pour la pause du matin
  • Continuation vers la ferme du Hornihof où nous pourrons rendre visite aux lamas et au chameau Salem
  • Continuation vers le Signal du Glaserberg et le refuge Birgmatte où nous ferons la pause déjeuner
  • Retour à Winkel par Ligsdorf, le Christwald et la chapelle de Warth

DSCN2208IMGP0005

        Source de l'Ill              Sentier des Marocains          

DSCN2210DSCN2015DSCN2025DSCN2214

                        Au Bildstoeckle                                          Allée des Hêtres

DSCN2021DSCN2018IMGP0047

      Le Grand Kohlberg                               Le Jura suisse

IMGP0019IMGP0023IMGP0017

    Au col du Neuneich              Vue sur Sondersdorf             et Ligsdorf

IMGP0033IMGP0034IMGP0039

                           Chez les lamas                           et le chameau Salam au Hornihof

DSCN2216DSCN2217DSCN2225DSCN2248

                                                    Monique qui murmure à l'oreille des lamas

DSCN2220DSCN2221DSCN2222

DSCN2226DSCN2227DSCN2234

DSCN2229DSCN2233DSCN2245

                     Les explications du patron

DSCN2237DSCN2236DSCN2246

        Salam apprécie

IMGP0048DSCN2250DSCN2249

   Neige au Glaserberg le 15/03 ...    et pique-nique au soleil le 19/04

IMGP0050IMG_2433IMGP0053

                       Descente vers Ligsdorf                                 puis Winkel                     

DSCN2039DSCN2040DSCN2252

                            et la chapelle Warth

Le compte-rendu

9hres  départ de la marche sur le parking de l’Eglise à Winkel.

Un peu frais le matin, mais 15 courageux ont emprunté les sentiers en direction de la source l’Ill. Pas très loin du parking, la source se trouve dans un petit parc aménagé avec des sculptures sous forme de grosses pierres assez originales. Certaines portent des inscriptions de gens célèbres.

Après cette première visite matinale, nous poursuivons sur le sentier des Marocains. Des bunkers bien entretenus attirent notre attention.

Nous longeons l’allée des Hêtres. Un chemin entouré de majestueux arbres avec une vue splendide sur les collines suisses aux alentours.

Nous atteignons le col du Neuneich avec une vue imprenable sur Sondersdorf et Ligsdorf. Nous nous installons pour la pause matinale. C’est un endroit très bien aménagé, agréable pour les randonneurs et les cyclistes de passage.

Le temps semble s’améliorer, le soleil est même de la partie.

Le groupe arrive à la ferme du Hornihof où le patron des lieux, une personne très sympathique, nous fait visiter l’élevage de lamas et de bergers d’Asie Centrale. C’est la période des accouchements et nous apercevons des bébés lamas qui nous font craquer. Nous profitons de toutes sortes d’explications sur les lamas et les chiens bergers. Après un coucou au chameau Salam, nous continuons notre randonnée.

Un peu plus loin sur les hauteurs, nous décidons de faire notre pause casse-croûte pour midi. Il fait beau, donc nous nous installons dans l’herbe au milieu des fleurs. Gilbert a même apporté sa toile cirée pour pouvoir s’installer  ce qui permet à Nicole de nous raconter l’histoire de sa rencontre avec son mari….
Que de confidences et de rires pendant le déjeuner.

Nous entamons notre descente sur Ligsdorf. Ces petits sentiers sont assez vertigineux et il faut se méfier des branches et caillous camouflés sous les feuilles mortes. Après une dernière grimpette relativement raide nous arrivons sur les hauteurs du village que nous traversons. Et quelle ne fut pas notre surprise de voir une tondeuse entrain de tondre toute seule le gazon et sans un bruit. Les hommes ont admiré cette merveille de la technologie et se sont mis à rêver de cadeaux très utiles etc…..

En arrivant à Winkel, une petite visite s’impose à la chapelle Warth.

C’était une balade agréable dans un cadre magnifique et de plus la météo était idéale pour une journée randonnée.

Quelques infos culturelles

Winkel :

Origine du nom : du germanique Winchil : espace géographique retiré.

Histoire : Le territoire de la commune conserve des traces  d’occupation humaine au Néolithique.  Le village est peut être une fondation de l’abbaye de Lucelle.  A partir du XIIe siècle, celle ci y possède diverses propriétés. Une famille de petite noblesse porte le nom de WINKEL  au XIIIe siècle.  L’activité du village est marquée par la verrerie de la Glashütte et des mines de fer, fournisseur de la fonderie de Lucelle. Ces industries contribuent au peuplement de Winkel au XIXe siècle.

Eglise St Laurent : Le sanctuaire actuel a été bâti en 1786 -1787. En 1860, l’église est agrandie : le chœur est  reconstruit, la nef prolongée et flanquée de deux chapelles.

Chapelle Warth : Cette chapelle, construite à flanc de rocher mérite, que l’on s’y arrête. La tradition populaire associe cette chapelle à la fin tragique du chevalier Rodolphe de Warth, condamné au supplice de la roue, pour sa complicité dans l’assassinat d’Albert 1er de Habsbourg en 1308. La chapelle actuelle a été construite en 1540 et  restaurée en 1956. La cloche, fondue en 1662, est réputée chasser les orages.

Source de l’Ill : L’Ill nait au lieu dit Illensprung. La rivière, longue de 217 kilomètres, traverse une grandie partie de la plaine d’Alsace et se jette dans le Rhin à Gambsheim au nord de Strasbourg.  Après avoir serpenté au travers des prairies de Winkel, le ruisseau est absorbé par le sol et donne naissance à une vallée sèche sur près de 2 km. Il réapparait à environs 200 mètres de Ligsdorf, c’est la résurgence de l’Ill.

Depuis 2003, une œuvre de l’artiste parisienne, Anne Rochette sert d’écrin à la source.

Sur deux rochers plats sont gravés des textes de Simone Weil et d’Elysée Reclus.

Sentier des Marocains : Cette partie de la ligne Maginot a été construite par un régiment de tirailleurs marocains. Il subsiste plusieurs abris à troupe et une petite casemate que l’on peut visiter

Plateau de l’Oratoire : Ce lieu est appelé ainsi à cause d’un Bildstoeckle (niche à image) avec une statue de St Antoine. Il devait conjurer le mauvais sort, car selon les croyances populaires, ce lieu était fréquenté par les sorcières. L’actuel Bildstoecle date de 1968 et est placé sous des tilleuls.

Allée des hêtres : Certains hêtres ont été plantés vers 1880, et sont donc plus que centenaires

Neuneich : De ce vaste lieu de pique nique, nous avons un beau panorama sur Ligsdorf, Sondersdorf, le massif du Rossberg (près de Ferrette), le Jura alsacien et par temps clair on aperçoit les Vosges. Ce nom, qui veut dire neuf chênes, vient du fait qu’à proximité de l’ancienne ferme se trouvait un alignement de neuf chênes. A cet endroit, s’élevait jadis une ferme. Panneaux explicatifs sur place

Le Hornihof : On peut y admirer un élevage de lamas. Plus d’une centaine de ces animaux, venus pour les premiers d’Amérique du Sud, sont visibles dans les prairies ou dans des enclos. Ils côtoient un autre élevage, celui de Chiens du Pamir

Ligsdorf :

Histoire : Des monnaies romaines trouvées sur le territoire de la commune sont la première trace de l'occupation humaine du territoire de la commune. Au XIIème siècle  l'abbaye de Lucelle y possèdent des biens. L'activité de la commune est entretenue par plusieurs moulins reconstruits au XIXème siècle.

Eglise Saint –Georges : (1765- 1865) C’est le troisième sanctuaire établi sur le banc communal. De style baroque, l’église porte la date de 1765.