Castor_fond_jauneProfil

rando_Hundsruck_16_11_08_carte_avec_trac_





Distance : 13,9 Km

Dénivelé : 547 m





Image_3D

Le programme

  • Départ en voiture à 8h45 de Soppe le haut devant le Foyer vers le parking du Steinby à Thann (face à la sous-préfecture)
  • Départ de la marche à 9h15 vers le Riegelbourg et la vue Zuber (pause matinale au chalet) puis le col du Teufelsgrund, l'abri Weierle, le Hochburg et la Vierge des Bucherons, le monument des Bataillons de Choc pour rejoindre le Hundsruck et l'auberge "La Fourmi" où nous ferons la pause déjeuner
  • Retour à Thann par le Teufelskanzel, le Plan Diebold Scherrer, la Place du Roi de Rome, le col du Staufen et le monument de la Croix de Lorraine

IMG_1927DSCN0420
          Dans la montée du Riegelbourg

chalet_et_vue_Zuber__7_chalet_et_vue_Zuber__1_chalet_et_vue_Zuber

                        A la vue Zuber...                            Inauguration du chalet le 4/10/2008

DSCN0426DSCN0427abri_Weierle

                    Pause matinale au chalet Zuber                  Abri Weierle

DSCN0430Nvue_sur_Bourbach_le_Haut__2_

         Au Hochburg            Vierge des Bucherons   Vue sur Bourbach le haut

DSCN0435DSCN0438

  Monument des Bataillons de Choc dans la brume

aubDSCN0453DSCN0442

             Pause déjeuner à l'auberge de ........................... la Fourmi

pr_s_du_col_du_Hundsruckpr_s_du_col_du_Hundsruck__3_IMG_1939

               Près du col du Hundsruck                            Place du Roi de Rome

vue_sur_Thanncolline_du_Rangen

       Vues sur Thann           ...la colline du Rangen

DSCN0467IMG_1943la_coll_giale_de_Thann

  ..... l'Engelbourg             ... la Croix du Staufen    .... la Collégiale

Le compte-rendu

RV au foyer de Soppe-le-Haut à 8h45. Déjà un petit contre temps nous surprend. Monique a oublié ses chaussures. Comme une marcheuse sans chaussures n’est pas efficace nous retournons chez elle pour les récupérer pendant que les autres se rendent à Thann.

Nous sommes 25 au parking du Steinby à prendre le départ de la rando.

La montée vers le Riegelsbourg est agréable avec un  moelleux tapis de feuilles sous nos pieds. Les chemins et sentiers ne sont pas trop mouillés et l’humidité de l’air est supportable.

Nous arrivons à un point de vue d’où, malgré le temps couvert, nous découvrons une vue plongeante sur Rammersmatt, Leimbach et Roderen et au loin les Alpes.

Nous poursuivons le sentier jusqu’au chalet  pour faire une pause matinale. Certains d’entre nous ont préparé des gâteries à offrir chocolat, bredeles….

Nous atteignons le col du Teufelsgrund, passons par l’abri Weierle, le Hochburg. Nous faisons un petit crochet pour aller rendre visite à la Vierge des Bucherons.

Ensuite sur notre chemin nous poussons jusqu’au monument des Bataillons de Choc où Marc nous explique que la semaine prochaine aura lieu la marche des libérateurs.

Passage par le Hundsruck et arrivée à l’Auberge de La Fourmi pour la pause déjeuner où un accueil chaleureux et repas appétissant nous attendent.

Il est parfois difficile de se remettre en route, surtout quand on est bien installé au chaud. Mais il faut repartir et faire le retour avant que la nuit ne nous surprenne. Nous entamons la descente par le Teufelskanzel, le Plan Diebold Scherrer, la Place du Roi de Rome, le col du Staufen et le monument de la Croix de Lorraine. Nous profitons de la vue plongeante sur Thann pour faire un peu de repérage géographique.

Ensuite nous descendons quelques marches et par un sentier nous arrivons à Thann. Nous rejoignons le parking guidé par Alex.

Quelques infos culturelles

THANN :
En 1160 mourait à Gubbio (Italie), l’évêque St Thiébaut. Il avait légué sa bague épiscopale à son fidèle serviteur. Mais, selon la légende, en voulant retirer l’anneau, le serviteur arracha le pouce droit. Il le cacha dans son bâton de pèlerin et s’en retourna chez lui en Lorraine.
En chemin, le serviteur arriva à Thann en 1161. Il posa son bâton contre un sapin et s’endormit. Le lendemain son bâton avait pris racine. En même temps, le seigneur du château de l’Engelbourg vit trois flammes au dessus du sapin. Il vit dans ce prodige, la volonté de Dieu et promit de bâtir une chapelle. Le bâton se détacha immédiatement….
La localité pris son essor au XIIIème siècle, quand la vallée devint un axe majeur entre l’Italie et les Pays-Bas. A cet endroit, les comtes de Ferrette avaient installé un péage, défendu par le château de l’Engelbourg (construit en 1224).
La Collégiale St Thiébaut est l’un des édifices les plus représentatifs du gothique rhénan en Alsace. Sa construction a duré plus de  deux siècles : de la fin du XIIIème à 1516, année où fut achevée la flèche, véritable dentelle de pierre. Son grand portail est unique en France : 3 tympans rappellent grâce à 150 scènes la vie de la Vierge, la Nativité et la Crucifixion. Les 3 formes de style gothique sont représentées dans l’édifice : primitif, rayonnant et flamboyant.
Selon un vieux dicton alsacien : «  Le clocher de Strasbourg est le plus haut, celui de Fribourg en Brisgau le plus gros, celui de Thann le plus beau ».

CHALET  ZUBER :
La décision de construire un abri pour les randonneurs à la vue Zuber a été prise par la Com Com de Thann le 25 mars 2006. Le chalet est érigé en 2007 et inauguré le 04 octobre 2008.

COL DU HUNDSRUCK :
Monument des bataillons de Chocs :
Erigé a la gloire des combattants qui ont conquis ce col les 30 novembre et 1er décembre 1944.
Auberge La fourmi :
L’idée de la fourmi est née au début des années 1930 dans la tête de Marcel et César Hollweck, qui exploitaient le cinéma la Cigale à Thann. Amateurs de montagne et fervents des fables de La Fontaine (surtout César), ils ont décidé de construire un chalet au col du Hundsruck. Il était destiné à offrir un espace de repos et de convivialité aux marcheurs déjà très nombreux dans ce massif.

PLACE DU ROI DE ROME :
Le 11 juin 1811, des réjouissances saluent la naissance du  fils de Napoléon Bonaparte, nommé  Roi de Rome (titre spécialement créé pour lui). On donnera le nom de « Place du Roi de Rome » à une pépinière aménagée dans le col entre le Weckentalkopf et le Herzogerberg.

STAUFEN - CROIX DE LORRAINE :
A l’origine, le Staufen était un lieu de promenade des Thannois, où se trouvait une buvette, de laquelle le panorama s’étend vers la plaine d’Alsace, Mulhouse et les contreforts du jura suisse.
Erigée sur les flancs de la colline du Staufen, cette Croix de Lorraine est le symbole de la résistance alsacienne durant la 2ème guerre mondiale.  La première pierre a été posée par le Général De Gaulle le 01 août 1948, dans le cadre des manifestations du tricentenaire du rattachement de l’Alsace à la France (1648 – 1948). Le monument, de 12 mètres de haut, est inauguré le 10 juillet 1949  par le Général Koenig